AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 (riley) • le silence est d'or

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


(riley) • le silence est d'or Empty
MessageSujet: (riley) • le silence est d'or   (riley) • le silence est d'or EmptySam 28 Nov - 13:39


le silence est d'or
riley & morgan


La journée avait été d’une banalité déconcertante. Tout d’abord, le petit déjeuner s’était passé dans la Grande Salle. Il avait avalé en quelques minutes les délicieux mets qui leurs étaient proposés et il avait observé discrètement les élèves pour essayer de se rappeler des noms de chacun d’entre eux. Depuis qu’il était professeur à Poudlard, Morgan s’était efforcé de connaître tous ces élèves et tous ses collègues. Il a toujours jugé que les professeurs ne s’intéressaient pas suffisamment aux élèves. Alors, depuis la rentrée, il avait entrepris de faire une fiche sur chacun des participants à son cours. Au début, c’était compliqué, vu qu’ils étaient très nombreux, mais son sens de l’observation l’avait beaucoup aidé à accomplir sa tâche.  Et oui, comme si préparer ses cours ne suffisaient pas, Morgan aimait s’ajouter une charge supplémentaire de travail. De plus, il avait prévu de faire des cours du soir aux élèves les moins doués et il était en train de mettre tout cela en place. Ca lui tenait particulièrement à cœur de s’occuper des élèves les moins doués, comme il aurait aimé qu’on s’occupe de lui à l’époque où il était étudiant dans le château. Après le petit déjeuner, la matinée avait été relativement calme. Quoique, l’un des élèves de 5ème année s’est brûlé les sourcils à cause d’un crabe de feu. Pourtant, Morgan les avait prévenus plusieurs fois. Toutefois, cela ne l’avait pas empêché de se moquer en prenant une photo avant que l’infirmière ne lui fasse repousser les poils.  

La journée a continué comme ça, jusqu’à ce que la nuit tombe enfin. Il n’était pas encore l’heure du couvre feu, mais Morgan savait que la plupart des élèves étaient déjà rentré dans leur salle commune. Ainsi, il en profita pour sortir de ses corrections qu’il avait commencé à entreprendre après avoir mangé. Tout d’abord, il se rendit aux sous sols pour emprunter un petit truc à grignoter dans les cuisines qui se trouvaient près de la salle commune des Poufsouffle. Après avoir discuté quelques minutes avec les Elfes de Maison, Morgan se dirigea vers le troisième étage pour rejoindre l’un de ses lieux préférés : la salle des Trophées. Allez savoir pourquoi ce lieu lui était cher, lui-même ne comprenait pas vraiment. Sur le chemin, il rencontra un autre professeur, celui qui s’occupait des cours de balais et qui arbitrait les matchs de Quidditch. Ils parlèrent un quart d’heure de l’équipe d’Angleterre qui commençait à perdre de sa vigueur d’autre fois. Morgan était un fan de Quidditch, et il pouvait parler des heures de ce sport. C’est pour cela qu’il choisissait d’écourter la conversation pour ne pas qu’ils se lancent dans des débats interminables. Parce qu’il savait que ça finirait autour d’un verre et qu’avec ce verre, il y en aurait un autre etc. Le lendemain, ça serait sûr, il aurait une gueule de bois et devrait tout de même faire cours à ses précieux élèves. Et ça, il en était hors de question. Il ne voulait pas montrer cet aspect là de lui à ses étudiants. Il aimait faire la fête, mais il aimait aussi qu’on le respect. Il y avait le temps de s’amuser le week end.

Morgan arriva enfin à la salle des Trophées. Il savait qu’il n’y trouverait personne, et il avait bien deviné. En général, les élèves qui traînaient par là, c’était parce qu’ils étaient punis et devaient nettoyer tous les trophées à la main. Ou bien, c’était pour retrouver sa copine en cachette et se tripoter derrière la Coupe d’un homme que personne ne connait et que personne ne connaîtra jamais d’ailleurs. Morgan effleurait du bout des doigts les vitrines en contemplant avec une pointe de remord tout l’or qui s’affichaient sous ses yeux jaloux. Oui, comme un bon nombre d’élèves ambitieux comme lui, Morgan aurait aimé avoir son nom inscrit sur l’un de ses Trophées. Seulement, il savait que jamais il n’avait été bon dans le club de duel. Ou encore, il n’a jamais eu un trophée pour avoir été un très bon batteur. Non, rien de ça. Les souvenirs de son passage à Poudlard se bousculèrent alors qu’il observait la médaille où était inscrit le nom de sa chère grand-mère paternelle. Il était tellement perdu dans ses pensées qu’il n’avait pas remarqué que dans le reflet de la vitrine, on pouvait apercevoir la silhouette d’une personne qu’il connaissait bien. C’était qu’au bout de plusieurs minutes qui semblaient être une éternité qu’il se retourna et tomba nez à nez sur Riley. Il fut tellement surpris de la retrouver ici qu’il sortit une phrase débile du style « Euh … qu’est ce que tu fais ici ? » Depuis quelques temps, il avait du mal à rester avec elle sans avoir des remords… «  A cette heure ci je veux dire. » Et sans avoir d’arrières pensés. Il ne comprenait toujours pas ce qu’il se passait dans sa tête.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Leanne R. Swank
I'm New !
Leanne R. Swank

Messages : 930
Copyright : © N-Dia
Avatar : Aimee Teegarden
Âge du Personnage : 19 Ans
More About You ! : It's dangerous to sacrifice, it makes your blood run to throw the dice

(riley) • le silence est d'or Empty
MessageSujet: Re: (riley) • le silence est d'or   (riley) • le silence est d'or EmptyMer 2 Déc - 1:47

Le Silence est d'Or
Riley
feat.
Morgan


 

 



 

 

Retrieve your balance, use your senses to observe the essence of silence. Allow the silence to wipe your thoughts away. Search for essence, Find the silence within you. ♦ Epica

Journée tranquille. Les cours s’étaient déroulés comme à leur habitude. J’avais écouté, pris des notes, m’étais amusée devant les déboires des uns et des autres. Ce qui était amusant ici, c’est que tout le monde était au même niveau : il n’y avait pas que les nouveaux sorciers qui avaient du mal avec leurs baguettes magiques. Certains anciens sorciers n’étaient pas en reste. Nous étions tous sur la même marche du podium : bien sûr, il y avait ceux qui s’en sortaient mieux, prêts à squatter la marche suivante pendant que d’autres stagnaient ici. Mais l’ensemble des élèves restait assez hétérogène. Seules subsistaient, de temps à autres, des réflexions du genre « les anciens sorciers sont meilleurs que les nouveaux ». Je n’avais qu’une seule réponse à chaque fois : « sans nous, vous ne seriez probablement pas là ». Rien n’était sûr, mais c’était une possibilité.

Après cette fameuse journée où rien d’inhabituel n’était arrivé, j’avais mangé rapidement dans la Grande Salle, puis j’étais retournée au sous-sol dans la Salle Commune de Poufsouffle. Je m’étais affalée dans un fauteuil et j’avais ouvert un énième livre. Je ne sais pas combien de livres j’avais déjà lu depuis que j’étais entrée à Poudlard. Je ne pensais pas avoir le temps de lire tous les livres de la Bibliothèque en sept ans, mais je comptais en lire le plus possible. Beaucoup de personnes m’ont souvent demandée pourquoi je n’étais pas à Serdaigle à force de me voir le nez plongé dans les bouquins. La réponse est simple. Je suis loin d’avoir l’intelligence et la curiosité des Serdaigles. Je me fiche bien d’être la meilleure, je veux simplement lire et en savoir plus sur ce monde duquel je fais à présent partie.

Lorsque le repas fut terminé, la salle commune devint bruyante. Les élèves se réunissaient ici pour passer la soirée. Poufsouffle était connue pour son ambiance familiale et croyez-moi, ce n’est pas qu’une rumeur. Tout le monde discutait avec tout le monde, peu importait que vous soyez au coin du feu ou du côté des fenêtres, et le bruit était tout simplement fort. Lire dans cette ambiance ? Impossible. Mon livre était fermé depuis un moment, posé sur mes genoux et je discutais moi aussi avec les autres, riais et m’amusais. Lorsque des septièmes années lancèrent un jeu, j’en profitai pour m’esquiver. Je ne pris pas le temps de retourner dans le dortoir pour poser mon livre. Si je ne partais pas tout de suite, j’allais me retrouver embarquer pour leur jeu, et je n’en avais pas très envie. Ce genre de soirées s’éternisait et finissait toujours par mal se finir. Je préférais éviter tout ça, même si ça pouvait être très amusant.

Mon livre sous le bras, je suis donc sortie de la salle commune. J’avance dans les couloirs, réfléchissant à l’endroit où je pourrais aller. Mes pieds avancent, je me laisse guider. Je finis par atterrir dans la salle des trophées, au troisième étage. Mon idée était de me caler dans un coin, me planquer derrière des vitrines et continuer mon livre que j’avais emporté avec moi. Je fus obligée de laisser tomber mon programme. Lorsque j’entrai dans la pièce, mon cœur rata un battement. Il faisait ça à chaque fois que je le voyais. Morgan. Pendant un instant, j’hésitais à repartir en arrière et aller me caler ailleurs. Puis je me souvins que Poudlard était ma meilleure occasion de passer du temps seule avec lui. Ici, David n’était pas là, j’avais donc tout le temps d’avoir une conversation avec lui sans que mon frère ne l’interrompe. Décidée à entrer, je me glissais derrière lui. Il dut percevoir mon reflet dans la vitrine puisqu’il se retourna avant que je ne dise quoique ce soit. Il me demanda ce que je faisais là. Simple curiosité. Si la soirée était bien avancée, nous étions encore loin du couvre-feu. Je souris avant de répondre.

« J’adore les Poufsouffles. Mais parfois, ils sont trop bruyants. J’avais envie d’un peu de calme pour finir mon livre, et mes pas m’ont emmenée ici. »

Tout en parlant, je levais mon livre sur les sorciers les plus inventifs du passé.

« Et toi ? Que viens-tu faire ici ? »

La question était stupide, mais c’était la première à poser pour avoir une conversation. Et je dois admettre, je ne savais pas trop quoi dire. Je ne savais pas trop comment m’y prendre. Mon cœur tapait tellement fort contre ma cage thoracique alors que je ne lui avais adressé que quelques mots. Je n'étais finalement pas sûre de pouvoir tenir une conversation avec lui.
© Gasmask





« Let's make this fleeting moment last forever. So, tell me what you're waiting for? I'm gonna keep it frozen here forever, there's no regretting anymore. And I just wanna sink into your crazy laughter, come on make me feel until the pain don't matter. Every second here makes my heart beat faster, finally think I found what I'm chasing after. I know what it feels like, come on make me feel alive! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fideliuscharm.forumactif.org
 
(riley) • le silence est d'or
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» and i can escape from the prison you put me in (riley)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelius Charm :: Dragées Surprises ! :: Archives :: RPs-
Sauter vers: