AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 And I still wonder why heaven has died... ft. David

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: And I still wonder why heaven has died... ft. David   Ven 19 Fév - 1:53



   
And I still wonder why heaven has died...
Hayden & David

   
Ulryn devait être en train de râler tout ce qu’il pouvait. Je le connais par cœur, des années que je côtoie cette bête. Il n’aime pas rester seul. Je n’avais pas eu le choix pourtant. Comme à chaque fois que je venais à Poudlard, je le laissais dans un grand pré tout au bout de Pré-au-Lard. Je faisais le trajet à pied jusqu’à l’école, où je rencontrais le professeur de potions. L’école et l’élevage avait un accord : nous fournissions du sang de dragon, ainsi que différents organes et cornes comme ingrédients, tout comme nous donnions les nerfs aux fabricants de baguettes. Selon les dispositions du sorcier, il venait le récupérer à l’élevage, ou nous lui en apportions. C’était ma tâche du jour.

Mes sacoches remplies de fioles, j’avais sellé Ulryn et nous nous étions envolés. Voler sur un dragon était loin d’être discret mais le monde magique n’était plus secret, je n’avais donc plus de raison de cacher Ulryn. Un bon coup de baguette magique suffisait à dissimuler la créature. Mais le voyage était surtout plus long que si j’avais transplané. Sauf que je détestais ça : j’étais malade à chaque fois que je réapparaissais. Mon corps ne s’y était jamais habitué, je préférais donc d’autres solutions.

Une fois arrivée à Poudlard, je m’étais frayée un chemin jusqu’aux cachots pour rencontrer le professeur de potions et lui donner le sang de dragon. Nous avons discuté quelques minutes puis je suis partie. Comme je vous le disais plus tôt, Ulryn déteste être seul. Il est pire qu’un chien des fois et je n’aimais pas le faire attendre trop longtemps. Les sorciers savaient que l’enclos en dehors du village était réservé aux créatures magiques et qu’ils ne devaient pas s’approcher de mon dragon sans que je sois là.

Je marchais dans la rue principale de Pré-au-Lard, le pas pressé, lorsqu’on m’interpella. J’aurais dû me douter que ça arriverait… Après tout, il travaillait ici, je devais m’attendre à le croiser. Je m’arrêtai et me retournai pour voir David face à moi. David Emerson. Mon ex’ petit copain. Un garçon incroyablement mignon et sympathique, ça aurait pu marcher entre nous… S’il n’avait pas été amoureux d’un homme, son meilleur ami qui plus est. Je ne le déteste pas pour ça. Après tout, on ne choisit pas de tomber amoureux. Je lui en veux de ne pas s’en être rendu compte, de ne pas avoir rompu avant avec moi… De m’avoir brisée le cœur d’une certaine façon. J’avais besoin de temps pour lui pardonner, aussi nos échanges avaient tendance à être assez froids.

« Bonjour David. Comment vas-tu ? »

Ca ne m’empêchait pas d’être polie bien sûr. J’étais tout de même assez mal à l’aise. Je ne savais trop quoi dire et je ne savais pas si j’avais vraiment envie d’avoir une conversation avec lui de toute façon. Non, en fait ça, je savais : je n’en avais pas envie. Je voulais retrouver Ulryn. Je savais pourtant qu’il était têtu et qu’il voudrait discuter.

« Écoute, si tu veux discuter, ça te dit de m’accompagner ? Enfin, si tu as le temps. Je suis venue avec Ulryn et il n’aime pas rester seul trop longtemps. Accessoirement, je voudrais éviter qu’il me boude pour le voyage du retour à l’élevage. »

Ce qui laissait environ une dizaine de minutes à David pour me dire ce qu’il avait à dire. Après tout, c’était lui qui m’avait interpellé. Il y avait forcément une raison derrière. Allez, courage Hayden, tu peux le faire. Ca ne durera pas si longtemps que ça. Et puis, toi aussi, tu dois certainement avoir des choses à lui dire…

   
acidbrain

   

   


Dernière édition par Hayden C. Winslow le Ven 1 Avr - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
David S. Emerson
I'm New !
avatar

Messages : 48
Doubles Comptes : Cassandra Lewis
Copyright : Belikdus
Avatar : Colin O'Donoghue
Poste : Serveur aux Trois Balais
Particularité : //

MessageSujet: Re: And I still wonder why heaven has died... ft. David   Jeu 25 Fév - 19:16








And i still wonder why heaven has died



Elle était passée un peu plus tôt dans la rue principale, David l'avait regardé marcher dans sa démarche sensuelle qui le faisait toujours chavirer. Elle semblait pressée. Le serveur avait suspendu son geste, destiné à nettoyer une table pour suivre des yeux la sorcière. Ils s'étaient croisés brièvement pendant la fête, il l'avait senti distante. Quoi de plus normal, après ce qu'il lui avait fait subir.. Mais la revoir comme ça, sans s'y attendre, il avait compris qu'il ne l'oubliait pas. Elle était toujours là quelque part ancré en lui. Un soupire s'échappa de ses lèvres alors qu'elle s'éloignait jusqu'à disparaître de son  champ de vision. Le nouveau sorcier s'interrogea alors sur la raison de sa présence ici. Il est vrai qu'elle travaillait avec les dragons et que parfois elle se montrait à Pré au Lard, cependant, il n'avait jamais demandé ce qu'elle venait y faire. Il termina de nettoyer les tables avant de retourner au comptoir. Tom son patron le regarda avant de lui faire signe d'y aller. Enfin ! L'heure de sa pause était venue. Le brun s'échappa après avoir attrapé son manteau qu'il enfila à la hâte. En temps normal, il vivait à Londres dans un appartement qu'il partageait avec Morgan mais ce dernier étant professeur à Poudlard, l'appartement restait désespérément vide. Après réflexion, David décida de rester sur Prè au Lard. Il se dirigea vers l'enclos ou en théorie, Hayden pouvait avoir laissé son dragon.

L'animal ne l'avait jamais attiré. Il faut dire qu'avant la révélation, les seuls animaux qu'ils côtoyaient sa sœur et lui, se bornait à des chiens et chats, voir parfois à des chevaux. Alors un dragon qui avait quasiment la taille d'une maison, il y avait de quoi ne pas etre à l'aise avec. Cela dit, Hayden s'en sortait très bien avec cette bête. A mesure qu'il traversait le village sorcier, David se remit à penser à son passé commun avec la jeune femme. Elle avait embelli sa vie à un moment ou il en avait eu besoin. Une bouffée de fraîcheur qu'il avait tout de suite apprécié. Aujourd'hui, il ignorait encore ce qu'il ressentait exactement pour elle, c'était flou... Peut être parce qu'il n'était pas non plus au clair en ce qui concernait Morgan. Tant que le nœud ne serait pas défait, le problème demeurerait présent. Et tant que rien ne serait clair, il n'était pas prêt de renouer une relation... Non pas que c'était ce qu'il attendait mais il mentirait s'il disait qu'elle lui était indifférent.

Une ombre masqua la luminosité du soleil, présent ce jour là. David leva le menton vers le ciel pour voir l'immense dragon qui volait. Mince il avait pas vu Hayden revenir et le dragon partait ? Quelque chose clochait. Le jeune homme accéléra le pas pour voir trois individus, qui quittaient l'enclos à toutes jambes. Ah ! Voilà. Le sorcier grimaça, de là ou il se trouvait il serait incapable de reconnaître les personnes. En revanche, il leva à nouveau son regard sur le ciel pour suivre la courbe du dragon qui se dirigea droit sur la forêt qui bordait l'enceinte de l'école magique. Riley lui avait déjà expliqué que l'endroit était réputé pour être dangereux et interdit aux élèves de Poudlard. Il grimaça. C'était pas vraiment rassurant. Il fallait prévenir Hayden ! Le brun fit demi tour à grandes enjambées pour remonter la rue principale. Elle allait forcement revenir par là ! Il avait vu juste, David la héla pour attirer son attention. Une courte prière à Merlin pour qu'elle s'arrête, il n'était pas du genre à insister en temps normal, et devoir le faire l'ennuierait. Heureusement, elle s'arrêta et le salua avec politesse, une froideur qui lui fit un peu mal mais c'était guère le moment pour parler de ça.

« Euh.. Bonjour Hayden »

Cependant, elle le connaissait assez pour savoir que quand il voulait quelque chose, il pouvait se montrer têtu, c'est pourquoi il se mit bien au milieu du chemin. Histoire de dire « ne pars pas, j'ai à te parler ». Maintenant, c'était de trouver comment lui dire pour son dragon. Elle tenait énormément à Ulryn. Elle enchaîna d'ailleurs très vite, sans lui laisser l'occasion de dire quoique ce soit. Il hocha la tête avant de la secouer. Allez David.

« Justement, à propos d'Ulryn.. »

Il vient de tuer quelqu'un... Non ! C'était une blague mais à voir le visage de David, c'était probablement ce qu'elle pensa. Il leva la main pour la rassurer, à moitié. Son visage portait l'inquiétude tout à coup, il s'en voulait d'avoir à lui annoncer un truc pareil. Mais il fallait, sinon .. le dragon pouvait se blesser ou pire. Le barbu regarda son ex petite amie avec une moue compatissante avant de finir sa phrase.

« J'ai vu trois bonhommes quitter l'enclos en courant, et ton dragon voler vers la forêt interdite, il a disparu la bas.. »




© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: And I still wonder why heaven has died... ft. David   Sam 27 Fév - 4:05



 
And I still wonder why heaven has died...
Hayden & David

 
Il s’était planté devant moi. Bon finalement, je n’avancerai pas tout de suite vers mon dragon. J’attendais donc d’entendre ce qu’il avait à me dire. Il était toujours aussi hésitant dans ses mots, encore aujourd’hui, je trouvais ça incroyablement mignon. Je ne l’avais pas oublié. Nos quelques mois passés ensemble avaient été remplis de bons moments qu’on ne peut pas supprimer ainsi.

« Justement à propos d’Ulryn… »

Mon regard s’agrandit à la seconde où il prononce ces mots. Ulryn est… Capricieux je dirais. Il n’aime pas être seul mais il n’aime pas non plus la compagnie de n’importe qui. Je me méfie de son comportement. On ne sait jamais. Après tout, il reste un animal sauvage. Mais je me méfie encore plus des gens qui s’en approchent. Il faut dire que depuis l’annonce de Rowling, les dragons faisaient partie des créatures les plus attendues par les fans : l’élevage n’avait jamais aussi bien fonctionné que depuis l’annonce. Nous avions même une nouveauté : vol à dos de dragons. Des balades au-dessus des terres d’Irlande. Ca marchait d’ailleurs plutôt bien.

En bref, les gens aimaient s’approcher d’eux. Et Ulryn avait un assez mauvais caractère. Aussi, quand David commença sa phrase, dix millions de scénarios sont passés dans ma tête : quelqu’un est entré dans l’enclos, a fini brûlé, dévoré, en charpie… Je vous épargne les détails. Je suis sûre que c’était suffisant pour que l’inquiétude s’installe sur mon visage. Il faut dire que dès qu’un de mes dragons était concerné, je partais au quart de tour. David se décida enfin à cracher le morceau.

« J’ai vu trois bonhommes quitter l’enclos en courant, et ton dragon voler vers la forêt interdite, il a disparu là-bas… »
« Putain de merde ! »

Moi, une fille sage ? Absolument. Les injures étaient sorties toutes seules. Mon moyen de locomotion s’était barré. Il allait falloir que je le retrouve, et c’était pas gagné pour le coup. La forêt interdite était loin d’être l’endroit le plus dangereux pour un dragon. A mon avis, il y serait la créature la plus redoutable. A moins de tomber sur un troupeau de centaures armés jusqu’aux dents. Mon cerveau tourna à toute allure. Commencer par s’assurer d’une chose.

« Les trois idiots n’ont rien ? »

Peu importe qui ils sont, il fallait juste qu’ils soient vivants. Je m’occuperai de leurs cas plus tard, il y avait plus urgent. Je fouillai rapidement dans mon sac. J’avais eu l’intelligence de prendre un morceau de viande avec moi. Il servait de friandise à Ulryn, pour avoir patienté sagement dans l’enclos. Ca serait toujours utile. Je reposais mon regard sur David et un sourire se dessina sur mon visage. Tout aussi capricieux que puisse être mon dragon, il y avait quelques personnes qu’il appréciait. David en faisait partie. Je m’en souvenais parce qu’il n’avait jamais pris de position agressive les rares fois où le sorcier était venu à Quigley’s Point. Il serait donc plus docile si nous étions tous les deux là.

« Préviens ton patron. Tu viens avec moi, je pourrais avoir besoin d’une paire de bras en plus. »

Et sans lui laisser le choix, ni le temps de répondre, je fis demi-tour. Je courais presque en direction de l’école de sorcellerie que j’avais quitté une vingtaine de minutes plus tôt. Il fallait que je me dépêche. Ulryn était tout ce qui comptait dans ma vie en ce moment : David n’en faisait plus vraiment partie, Tristan essayait de reprendre contact… Je me rendais compte que ces deux hommes avaient une grande place dans ma vie. Et aucun d’entre eux n’avait été honnête avec moi. Qu’avais-je donc fait pour mériter ça ? Finalement, Ulryn était le seul mâle de ma vie à ne pas m’avoir déçu.

Avec mon pas rapide, nous avons vite atteint la forêt interdite. David n’avait eu aucune difficulté à me suivre. La forêt était immense. Je ne saurais même pas où commencer à chercher. Pour qu’il se soit envolé ainsi, Ulryn avait dû être effrayé. Il pouvait être n’importe où et à deux, on ne pourrait pas couvrir beaucoup de terrain… C’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Pratiquement impossible. Je ne baisserai pas les bras. Je me tournai vers David.

« La forêt étant immense, il va falloir observer très vite pour trouver des indices : branches et arbres cassés, des flammes ou espaces carbonisés, des griffures… En bref, tout ce qui laisse à croire qu’une créature de neuf mètres est passée par là. »

Nous avancions dans la forêt. Au bout de quelques mètres, je sortis ma baguette et éclairai l’endroit d’un Lumos. Les arbres étaient serrés et épais, nous étions dans un noir presque total. Seules nos baguettes seraient sources de lumière. Et les flammes d’Ulryn si nous en croisions. J’étais inquiète. Je n’aimais vraiment pas lorsqu’Ulryn se retrouvait seul. Je ne savais pas ce qu’il s’était passé dans cet enclos et je savais encore moins comment mon dragon allait réagir en nous voyant arriver. J’avais peut-être mis David en danger dans toute cette histoire…

« Désolée de t’avoir embarqué là-dedans… Je me doute que tu ne pensais pas passer ta journée ainsi. Autant que tu le saches tout de suite, pendant que tu peux encore faire marche arrière : je ne sais pas comment Ulryn va nous accueillir. S’il a été effrayé, il ne se laissera peut-être pas approcher. Tu n’es pas obligé de me suivre. Je n’ai pas réfléchi en t’emmenant avec moi tout à l’heure. »

 
acidbrain

 

 


Dernière édition par Hayden C. Winslow le Ven 1 Avr - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
David S. Emerson
I'm New !
avatar

Messages : 48
Doubles Comptes : Cassandra Lewis
Copyright : Belikdus
Avatar : Colin O'Donoghue
Poste : Serveur aux Trois Balais
Particularité : //

MessageSujet: Re: And I still wonder why heaven has died... ft. David   Mar 29 Mar - 21:32








And i still wonder why heaven has died



Plus vite qu'il ne fallait à un dragon pour décoller, David se retrouva à suivre Hayden. Il avait deviné juste en pensant qu'elle aurait réagi au quart de tour en apprenant la mauvaise nouvelle. D'ailleurs les mots un peu vulgaires qu'elle prononça ne choqua même pas le brun. Au contraire, il les trouvait tout à fait justifier. Un dragon restait un animal sauvage quoiqu'il arrive et il était comment dire stupide de s'en approcher sans son dresseur. Quand Hayden demanda des nouvelles des trois abrutis, David répondit rapidement qu'ils n'avaient rien d'après lui. Ce qu'il ne devina pas en revanche fût la suite des pensées de la jeune femme. Le sourire qui s'afficha sur son visage, le prit un peu au dépourvu mais il n'en fait aucuns commentaires. Le serveur ne prit même pas la peine de prévenir son patron et suivit la jeune femme sans poser de questions. Une seule chose comptait pour lui, elle avait besoin de son aide et il était prêt à tout pour l'aider, quitte à la suivre dans un endroit dangereux ou il n'avait jamais mis les pieds mais pour en avoir entendu parlé, il savait à quoi s'en tenir. Courant l'un derrière l'autre, le duo traversa le village sorcier en sens inverse, se dirigeant vers l'école. David se demandait bien comment ils allaient mettre la main sur un dragon dans une forêt aussi grande, en admettant qu'il soit bien là et pas ailleurs. Manquerait plus que ça.

Le trajet fût plutôt rapide, Ils eurent vite fait d'atteindre la lisière de la forêt. David leva le nez vers la cîme des arbres, outre les arbrisseaux au sol, les autres étaient immenses. Le couple marqua un temps d'arrêt, chacun se demandant par ou commencer, David était sur d'une chose, le dragon s'était enfoncé beaucoup plus loin. Mais vers où. Il réfléchit mais ses réflexions furent vite interrompues par la voix d'Hayden. On pouvait résumer ainsi, terrain immense, besoin d'indices d'un passage dragonien. Un jeu d'enfant non ? David, plein de bravoure, fît les premiers pas pour pénétrer en ce lieu, muni de sa baguette. C'était préférable de l'avoir à porter de main. D'ailleurs, ils eurent rapidement besoin de luminosité, Hayden se chargea d'éclairer leurs pas. La forêt était dense et presque étouffante, le moindre bruit suspect les mettaient en garde. David scrutait partout autour de lui. Pas de traces de Ulryn, mais sans comprendre pourquoi, il avait la sensation d'être épié. Il jeta un regard par dessus son épaule avant de regarder Hayden, à laquelle, il sourit.

« Franchement ? Je ne voudrais pas être à ¨Pré au Lard en te sachant seule ici, alors... je reste jusqu'à ce qu'on retrouve ton dragon. »

Un parfait gryffondor notre serveur non ? Et puis, il était plutôt content de partager un moment avec elle après tout ce temps, même si ce moment était un peu décoré de danger. Non jamais il ne l'aurait laissé seule dans un pareil moment. Comme pour prouver ses dires, le brun continua le chemin qu'ils avaient empruntés. Pour le moment tout allait bien, peut être que la lumière diffusée par les baguettes, dissuadait les créatures de s'approcher d'eux. En tout cas, c'est ce qu'il espérait, car après plusieurs longues minutes de marche, toujours pas de traces d'Ulryn. Encore heureux qu'il était mauvais menteur parce qu'il n'aurait jamais pu inventer pareille histoire pour traîner Hayden ici, ça aurait été un plan drague bien foireux. L'idée le fit sourire malgré lui. C'était pas vraiment l'endroit pour sourire mais c'était plus fort que lui. Il s'imaginait tenter d'inventer quelque chose du genre à Hayden, ben elle l'aurait venu venir à trois kilomètres !

C'est ainsi perdu dans ses pensées qu'il fût surpris par un hurlement strident. Brutalement, il s'arrêta, manquant de faire tomber Hayden qui lui rentra dedans. Par réflexe, il la prit par le bras, scrutant les alentours. Tout à coup, il était moins souriant. Sa baguette levée, il éclaira devant eux puis sur les côtés. Qu'est ce qui avait poussé ce cri ? David sentait Hayden se raidir. Ce n'était pas Ulryn en tout cas mais quelque chose de beaucoup plus inquiétant. Il déglutit. Il n'était pas un sorcier de longue date, les duels n'étaient pas encore son fort même si grâce à Morgan, il avait appris un peu la défense contre les forces du mal, mais genre la base quoi. Disons qu'en preux chevalier qui sauverait la princesse, il ne faisait pas du tout le poids ! Le brun écoutait, attentif au moindre bruit avec toujours cette impression d'être regardé. Soudain sur leurs droites, une branche craqua, aussitôt les baguettes pivotèrent vers l'endroit, révélant alors une créature qui lui donna froid dans le dos.




© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: And I still wonder why heaven has died... ft. David   Dim 3 Avr - 1:50



 
And I still wonder why heaven has died...
Hayden & David

 
Nous nous étions engagés dans la forêt interdite. Je ne sais pas pourquoi j’avais embarqué David avec moi. Était-ce pour me rassurer moi ou pour rassurer Ulryn lorsqu’on le retrouverait ? Je ne pouvais pas répondre à cette question. J’avais toujours aimé les animaux et créatures, je n’étais pas une petite nature. Je bossais à plein temps avec des dragons après tout ! J’avais même passé un sacré bout de temps dans cette forêt, entre les cours de Soins aux créatures magiques et mes heures de retenue passées avec le garde-chasse. Il avait pris sa retraite il y a peu mais je sais qu’il appréciait travailler avec des élèves comme moi, qui n’avaient pas peur du noir, ni des animaux mais qui leur vouaient le plus grand respect même s’ils étaient des plus dangereux.

Pourtant, lorsque je proposai à David de faire marche arrière, il me sourit. Il n’avait pas besoin de parler pour que je sache exactement ce qu’il allait dire. Je l’avais connu grâce à Morgan il y a quelques années de ça. C’était d’une certaine façon grâce à lui que nous avions eu une histoire. Et que nous avions rompu aussi… Les sentiments de David envers son meilleur ami sont plus qu’indéniables. Il était cependant toujours là pour moi, comme pour se faire pardonner du mal qu’il a pu me faire. Oui, j’avais de réels et profonds sentiments pour lui. Je les ai peut-être toujours au fond… Mais une fois de plus, il prouvait son courage.

« Franchement ? Je ne voudrais pas être à Pré-au-Lard en te sachant seule ici, alors… Je reste jusqu’à ce qu’on retrouve ton dragon. »
« Merci, dis-je en souriant. Tu aurais fait un excellent Gryffondor, tu sais ça ? »

Nous nous remîmes en marche. Quelque chose me semblait bizarre mais je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus. On ne pouvait voir aucune trace d’Ulryn. Je sais que nous sommes déjà bien avancés dans la forêt, parce qu’il fait de plus en plus sombre. La lumière de nos baguettes éclaire à peine devant nous, comme une lampe tamisée éclairerait une pièce lors d’un rendez-vous romantique. Sauf que ça n’avait rien d’un rendez-vous. A choisir, je préférais une toute autre forêt que celle-ci. Plus claire, avec des fleurs et le bruit des oiseaux qui chantent. Pas ce silence absolu…

Le silence, c’est ça ! L’endroit est trop silencieux à mon goût pour un endroit censé regorger de créatures. Généralement, ce n’est pas bon signe un tel silence. Je reste sur mes gardes, passant en revue dans ma tête la liste des créatures les plus dangereuses qui soient. Pourquoi donc ? Parce que le silence signifie que les plus inoffensives sont effrayées et bien à l’abri quelque part. Très loin même. Et franchement, je préfèrerais être loin moi aussi. Mais il y a David et je dois faire veiller sur lui. Il est un nouveau sorcier, ses connaissances sont moindres par rapport aux miennes.

Le silence se brise tout à coup dans un hurlement strident. David s’arrête net devant moi et je lui rentre dedans. Son premier réflexe est de me protéger de son bras. Je trouve ça mignon l’espace d’un instant. Mais mon cerveau fait très vite le rapprochement. Je me raidis. Je n’aimais pas du tout ce hurlement. Parce que si j’avais raison, et pour une fois, j’espérais fortement avoir tort, nos baguettes nous seront d’aucune utilité. Mais pourquoi avait-il fallu que des idiots aillent emmerder mon dragon sérieusement ?

Une branche craqua sur ma droite et je fis volte-face. Mon premier réflexe fut de repasser devant David. Ca ne servait à rien en soi. Ma baguette capta un mouvement, une ombre au premier abord. Puis lorsqu’elle s’avança, la créature se révéla. Elle était grande, plus haute que nous. Sur quatre pattes, sa peau avait une couleur violette tirant sur le gris et deux cornes pointues nous surplombaient de sa hauteur. Un Grapcorne. Classification du ministère de niveau quatre. Cette chose faisait partie des créatures les plus dangereuses. Nous n’avions aucune chance. Nos baguettes étaient inutiles, sa peau est plus résistante que celles des dragons. Et autant le dire tout de suite, ce Grapcorne n’a pas l’air de bonne humeur.

« Recule doucement. On ne peut pas utiliser la magie contre lui. »

Ma voix n’est qu’un murmure. Nous devons nous éloigner le plus délicatement possible pour ne pas l’énerver encore plus. On doit sûrement être sur son territoire et ça ne lui a pas plu. Je doute que ça soit efficace mais s’il nous charge, nous aurons au moins le temps de le voir arriver. Avec un peu de chance. Je marche sur une branche qui craque sous mon pied. Je ferme les yeux et prie l’espace d’une seconde que ça ne soit pas le signal de l’attaque. Mais bien entendu, je me trompe. Il souffle et de la fumée sort de son nez, comme un taureau. Il pousse de nouveau un hurlement et nous fonce dessus. Je réagis instantanément et pousse David à terre d’un côté avant de me jeter de l’autre.

Je roule sur le sol et finit dans une position accroupie. J’ai l’habitude avec mes dragons de travailler mon agilité et ma rapidité. Pourtant je n’ai pas été assez rapide et je sens le sang couler le long de mon bras. La pointe de sa corne a laissé une longue griffure. Je grince des dents mais tant pis. Ce n’est pas ma priorité. Non, pour le moment, on doit s’occuper d’une créature agressive décidée à nous tuer. Le Grapcorne revient vers nous…


 
acidbrain


Et rien que pour tes beaux yeux, quelqu'un a imaginé la créature. Je m'en suis inspirée du coup.
http://www.deviantart.com/art/Graphorn-177960316
Revenir en haut Aller en bas
David S. Emerson
I'm New !
avatar

Messages : 48
Doubles Comptes : Cassandra Lewis
Copyright : Belikdus
Avatar : Colin O'Donoghue
Poste : Serveur aux Trois Balais
Particularité : //

MessageSujet: Re: And I still wonder why heaven has died... ft. David   Lun 25 Avr - 18:43







And i still wonder why heaven has died



Et pour avoir froid dans le dos, il avait froid ! L'animal face à eux était tout ce qu'il y avait de plus repoussant et effrayant. Apparenté au taureau, de longues cornes sur le sommet du crane, des naseaux fumants. La comparaison s'arrêtait là. Beaucoup plus haute sur pattes et volumineuse, la créature dont les couleurs, de ce qu'il put rapidement voir, tiraient sur le violet et le gris, les fixait. Pas encourageant. Rien qu'à entendre les souffles de ses naseaux, David qui avait déjà vu un petit taureau énervé, comprit fort rapidement qu'ils étaient dans la mouise. Il ne connaissait pas cette créature mais à la réaction de sa compagne, il devina qu'elle était dangereuse. La suite lui confirma, pas de magie possible sur lui ? Donc pas de sortilèges qui pouvaient l'assommer ? Charmant ! Il était fort ravi de cette rencontre pour le coup. Le nouveau sorcier obéit donc, reculant lentement, très lentement, n'ayant pas la certitude que cela servira à grand chose. Mais c'était toujours mieux que de rester plantés là ! Le serveur fixait lui aussi l'animal, prêt à réagir si besoin était mais ce fût Hayden qui se montra plus rapide ! Un hurlement, une charge, le voilà poussé à trois mètres en dehors du chemin du furieux animal. Un peu étourdit, David se releva en marmonnant quelques mots inaudibles. Son regard vérifie que Hayden va bien avant de se diriger vers la créature. Pas bon du tout ça. Ils étaient devenus des proies. Et ça, il n'en était pas question! Il ne tenait pas à voir Hayden blesser ou pire !

Un peu fou ? Oui il l'était. Après avoir seulement vérifié ou se trouvait Hayden, David se déplaça à l'opposé se moquant bien de faire du bruit, au contraire, son but était d'attirer la créature vers lui. En fait, il n'avait aucuns plans mais son idée était de protéger la sorcière quoiqu'il puisse lui en coûter. De sa baguette qu'il avait réussi à garder en main, il émit un faisceau de lumière en direction de ce qu'il allait appeler taureau géant, faute d’avoir le bon nom sous la main. L'effet qu'il attendait fût immédiat, la bête se désintéressa de la jeune femme et fonça sur lui. Sans perdre un seul instant, le sorcier fit volte-face et se mit à courir, ignorant les injonctions d'Hayden pour l'empêcher de faire ça. A vrai dire, il était déjà trop tard de toute façon. Le taureau géant le suivait, derrière lui, il pouvait entendre le martellement des sabots sur le sol. Un son qui lui donna assez d'adrénaline pour accélérer. Il ne connaissait pas la forêt mais il avait appris une chose avec Morgan durant ses leçons, c'était d'estimer les forces et faiblesses de son adversaire. Cette chose était un tas de muscles, couvert d'un bon bouclier. Les sortilèges offensifs étaient donc inutiles contre lui, comme Hayden l'avait dit. Il fallait donc trouver autre chose pour le neutraliser. Ceci dit, il ne prit pas le temps de trouver quoi de suite. Les arbres étaient toujours aussi immenses, certains avaient des branches plus basses que les autres. C'est sur l'une d'elle que David rompu aux exercices du genre se hissa avant que la créature qui visiblement quand elle fonçait ne savait pas s'arrêter de suite, ne rentre dans le tronc épais de l'arbre, secouant tout de même le végétal avec force. Le nouveau sorcier s'accrocha solidement, manquant de tomber au sol. Le perchoir était d'un ridicule... Mais c'était juste le temps de souffler un peu. Il espérait juste que Hayden soit partie chercher de l'aide.

En dessous de lui, la créature émit un nouveau son strident, et prit de l'élan pour foncer à nouveau dans le tronc. David devina qu'il voulait le faire tomber de sa branche. Mince en plus de ça, elle avait un soupçon d'intelligence la créature, il s'était mis dans de sales draps. Cependant, il ne se laissa pas gagner par la peur ou le désespoir. Misant sur ce qu'il savait sur la magie, il chercha quelque chose qui pourrait l'aider. Il se souvient alors d'un sort que Morgan lui avait apprit pour l’entraîner au maniement de la baguette. Celui du filament. La formule était fort simple, le geste aussi, le plus dur était de réussir à se servir du sortilège. Puisant dans ses réserves de concentration, chose peu évidente quand on était secoué comme une prune, il se mit à tracer des cercles devant lui, visant l'animal. Un petit filament sortit de sa baguette et alla docilement s'enrouler autour des pattes de la créature, qui méfiante s'était alors immobilisée. Profitant de cela, David s'assura de la puissance de son sortilège avant d'y mettre fin. Autour des pattes de l'animal se trouvait plusieurs cercles de cordes solides. D'un petit réducto, il réduit la taille des cercles, jusqu'à faire perdre l'équilibre à la créature. Son cœur battant à tout rompre, le serveur des Trois balais n'osa pas descendre pour vérifier que la créature était solidement attachée. Bien qu'à voir c'était bien le cas, vu les cris effrayés de la bestiole ainsi coincée. Mais il n'était pas au bout de ses peines, dans son dos, le brun put entendre de nouveaux sons, une chose énorme s'approchait. Toujours sur sa branche, il se surprit à sourire en reconnaissant Ulryn qui visiblement avait été alerté par les cris de la créature. Ah ben tient, voilà une bonne chose. Enfin si le dragon ne le prenait pas pour un ennemi là...


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: And I still wonder why heaven has died... ft. David   Dim 5 Juin - 23:11



 
And I still wonder why heaven has died...
Hayden & David

 
La charge du Grapcorne a été violente. Mon bras en souffre un peu mais ça devrait aller. Je n’ai pas vraiment le temps de me remettre de mes émotions que la créature revient vers moi. Elle est toujours autant en colère. Je suis toujours au sol et je sais que s’il attaque, je n’aurais pas le temps de me relever et de l’éviter. Voilà ma mort qui approche. Seulement, je suis une battante et il est hors de question que je me laisse étriper par une bestiole sauvage et mécontente. Je n’ai rien pour me battre mais j’ai gardé une certaine agilité et souplesse. Merci mes dragons !

J’entends alors un bruit. Cela détourne mon attention et je me maudis à la seconde même où cela arrive. Et en même temps, je trouve que j’ai beaucoup de chance : le Grapcorne voit aussi son attention détourner par le bruit. Sa colère reste violente et j’ai peur de savoir ce qui se passe… La créature se détourne de moi et identifie la source du bruit : David. Il était à l’opposé de moi. Je l’avais poussé de l’autre côté du Grapcorne quand il nous avait chargés et nous étions à présent séparés.

Et le voilà donc en train d’attirer son attention, un peu comme un idiot. J’avoue que je ne sais pas trop quoi : soit il est fou, soit il est extrêmement courageux. Ou peut-être un peu des deux. En même temps, il a Morgan pour meilleur ami lui aussi, on sait tous ce que ça donne… Je suis folle, David est fou… Est-ce que ça vient de notre caractère ou du fait d’avoir grandi parmi une bande d’amis fous ? Et une famille qui s’occupe de dragons aussi me concernant. Je ne saurais dire. Le point est toujours le même au final : c’est de la folie. Sans perdre une seconde, le Grapcorne s’en prend donc à David que je vois s’éloigner en courant…

La suite, je ne la vois pas. Je me relève, prend une seconde pour m’occuper de mon bras et part dans la direction qu’a suivi le Grapcorne. Qu’a suivi David. Inutile de le cacher : je suis inquiète. J’ai embarqué David là-dedans et nous nous faisons attaquer par une créature qui ne devrait même pas être là ! Et la cerise sur le gâteau, c’est que notre magie est inutile face à elle. Je cours en suivant les traces de pas de la créature. Lorsque j’arrive à hauteur de David, je ne peux pas m’empêcher de sourire. De fierté. Et aussi de plaisir.

David était perché sur une branche d’arbre. Il avait dû grimper là sans trop de difficultés. Au pied de l’arbre, un Grapcorne aux pattes liées d’une corde. David avait été assez malin pour penser à l’utilisation de sorts non offensifs. Ce qui le touche directement ne fonctionne pas, par contre une corde… C’est tout à fait différent. J’eus quand même de la peine en l’entendant hurler et en le voyant se débattre. Je suis une amie des animaux, que voulez-vous. Pourtant, ce n’est pas elle qui m’inquiète le plus mais bien l’œil posté derrière David. Ulryn. Un dragon capricieux qui s’est enfui de son enclos. Pourtant, ce dragon a toujours plutôt bien apprécié David. Je ne pense pas qu’il lui fasse du mal. A la limite, il peut peut-être m’en vouloir de l’avoir laissé mais je doute qu’il s’en prenne à nous. Enfin je l’espère.

Je m’approche avec douceur de mon dragon. S’il est revenu par là, c’est qu’il a senti le danger. Ou qu’il nous a entendus. Allez savoir. Je ne sais pas trop comment il va m’accueillir mais je tends le bras vers lui, tout en avançant doucement.

« Coucou mon tout beau… Où étais-tu passé hein ? Ces gens qui sont venus dans ton enclos, ils t’ont effrayé ? »

Pour n’importe qui, je passe pour une personne stupide en train de parler à un animal sauvage. Pour ceux qui me connaissent un minimum, je suis juste en train d’essayer de rassurer mon animal de compagnie. Oui, c’est un dragon et c’est mon animal de compagnie. J’assume totalement. Je peux paraître folle à plus d’une personne pour être amie avec ces créatures sauvages mais je les côtoie depuis ma plus tendre enfance à l’élevage de mes parents. Pour moi, ils ne sont pas dangereux.

J’observe donc la réaction de mon dragon. Ulryn est à l’élevage depuis très longtemps. Il a un caractère bien trempé : plus têtu que moi, quelque peu capricieux et pas du tout solitaire, il aime être entouré des gens. Et pourtant, il se méfie de tout le monde, surtout les gens qui sont proches de moi. Oui, il est un brin protecteur. Juste un brin. Ou plus que ça étant donné qu’il a déjà voulu brûler pas mal de monde. Mais pas David. Il apprécie David. Plutôt pas mal d’ailleurs, ça m’avait assez étonnée au premier abord. Comme quoi, il sait reconnaître les gens qui ont un grand cœur.

Le dragon semble toujours apeuré mais il y a comme une lueur de soulagement dans ses yeux. Je comprends tout de suite que quelque chose ne va pas. Il a dû se repérer au bruit, entendant notamment les cris du Grapcorne pour nous retrouver. Je m’approche donc et essaie de repérer ce qu’il se passe. Il râle un peu quand je suis trop près et je lève les bras pour lui faire signe que je ne le touche pas. J’en déduis donc qu’il est sûrement blessé. Je rallume ma baguette, puissance maximum pour y voir le plus possible. Je distingue alors vaguement un relief sur son dos. Un relief inhabituel.

« Tu me laisses voir mon beau ? »

Je reçois un grognement comme réponse. Je lui souris. Promis, je ne toucherai pas. Une petite branche d’arbre s’est coincée entre ses écailles. Je comprends mieux pourquoi il râle. Bon il n’y a plus qu’à l’enlever et ça ne va pas être une partie de plaisir. Il va me détester. Je montre la branche à David, avec un sourire contrit. Je ne sais pas encore comment on va se débrouiller mais il va falloir lui enlever pour que je puisse le ramener en Irlande et le soigner correctement.


 
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: And I still wonder why heaven has died... ft. David   

Revenir en haut Aller en bas
 
And I still wonder why heaven has died... ft. David
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I JUST DIED IN YOUR ARMS TONIGHT
» Un demmande d'entrer à la guilde ''HEAVEN CLAN'' [ Refusée ]
» Kingdom's Of Heaven (Royaume des cieux, la classe non ? :D )
» Fond d'écran
» recrutement pour heaven clan [ Refusé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelius Charm :: Dragées Surprises ! :: Archives :: RPs-
Sauter vers: