AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la poursuite du voleur de chaussettes [LIBRE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: A la poursuite du voleur de chaussettes [LIBRE]   Mar 16 Fév - 22:20




A la poursuite du voleur de chaussettes
RP libre, n'hésitez pas !

« Reviens ici, sale bête ! »

Furent les premiers mots que prononcèrent Psymon en ce matin difficile. Alors que d'autres terminaient leurs nuits paisiblement, le jeune homme s'était lancé -bien malgré lui- dans une chasse endiablée. Son adversaire, féroce et indomptable, avait pour l'heure réussi à le semer mais ce n'était qu'une question de temps ! Il ne lui accorderait pas un instant de répit, pas tant qu'il n'aura pas récupéré le bien que ce monstre lui avait lâchement soutiré.

« Viens là j'te dis ! »

Bam. Et une première gamelle, une. Désespéré et allongé à plat ventre sur le sol de la salle commune, Psymon regarda ce vil matou s'éloigner, une chaussette victimisée entre ses crocs, et soupira. Seul le fait de savoir son chat incapable d'ouvrir les portes et donc coincé avec lui dans les dortoirs de Serpentard le rassurait un peu.
Enfin, ça, c'était avant d'entendre la porte dudit dortoir s'ouvrir sur un élève de première année aussi perdu que fasciné. Et, bien évidemment, il n'en fallut pas plus au félidé pour se faufiler et prendre la poudre d'escampette sous le regard effaré de son maître.


« NOOOON ! PO ! » hurla-t-il dans l'espoir de le faire revenir. Voyant que sa tentative était vaine, le Serpentard se releva brusquement et se précipita vers la sortie. Il prit malgré tout le temps de s’arrêter quelques secondes pour sermonner copieusement l'intrus en passant. Le chat avait déjà repris sa course mais notre héros, peu enclin à perdre une nouvelle chaussette, ne se laissa pas abattre et reprit sa route au pas de course sous les regards étonnés des quelques témoins de la scène. Bien évidemment, cette scène ridicule mais quasi quotidienne de la vie du jeune homme n'aurait pas lieu si cette carne était mieux éduquée mais, que voulez-vous ? Un chat trouvé errant est ce qu'il est et c'est à nous de s'adapter.

Sur sa route, Psymon croisa un premier élève, drapé de noir et de vert, à qui il n'hésita pas un instant à demander de l'aide.

« Eh, toi ! T'as pas vu mon chat, Po ? »

Comment réagir convenablement devant une telle question, me demanderez-vous ? Eh bien je ne sais pas, et lui non plus ne le savait apparemment pas puisqu'il arqua un sourcil, perplexe, avant de dévisager le Durendall comme s'il était idiot, ou fou. Il s'écarta finalement du chemin et décida de faire comme si rien ne s'était passé pendant que Psymon reprenait déjà sa course effrénée.
Mais, quelqu'un allait bien finir par lui filer un coup de main, non ?
by NYXBANANA


Dernière édition par Psymon W. Durendall le Mer 17 Fév - 18:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A la poursuite du voleur de chaussettes [LIBRE]   Mer 17 Fév - 17:55




A la poursuite du voleur de chaussettes

Professeur Cain, puisque c'était ainsi qu'il allait être appelé par des élèves non ses élèves, était tranquillement affaler sur le canapé dans son bureau. Pourquoi ? La réponse ? Il faut croire qu'il avait eu du mal à ne pas angoisser la nuit passer, donc il avait squatté son bureau. Bon, il avait dû repeindre l'intégralité de ce dernier, puis modifier beaucoup de choses avant de pouvoir fermer un œil. Soit, Morphée était venue le prendre vers quatre heures du matin, chose très gentille de sa part.

Évidemment, il avait dû se lever avec une tête de zombie. Claus c'était alors coiffé comme il le pouvait avant de sortir du bureau tout en espérant de ne croiser personne. Il avait besoin d'un café ou d'une claque, à choisir. Le jeune prof avait passé sa tête en première dans l'embrasure de la porte, avant de soupirer, personne à l'horizon. Puis tout content, il s'apprêtait à refermer sa porte quand un chat s'était permis de rentrer dans son bureau. Le cerveau de Claus c'était alors mis sur pause, avant qu'il ne puisse imaginer ce que le chat pouvait faire avec les ingrédients qui ne sont pas dans la réserve. Claus c'était alors dépêcher de rentrer pour chasser l'inconnu, essayant d'éviter que ses ingrédients ne partent en fumer.

Ce qui avait été, Claus pourchassant le chat, c'était transformer au chat pourchassant un pauvre corbeau. Oui ba, l'idée du professeur avait été d'attirer le chat en dehors de la pièce, donc rien de mieux que de se métamorphoser en corbeau. Comme toujours, Claus n'avait pas vu le danger -pourtant très évident- de cet acte. C'était pourquoi il volait comme un dérater dans les couloirs, alors que le chat essayait de lui sauté dessus. Dans la fouler, il n'avait pas tilté qu'il pouvait redevenir lui-même. D'ailleurs à force de courir, enfin voler, à droite et à gauche, il s'était tapé plus d'une fois dans les murs ou au plafond. Miracle ! Un élève arrivait droit devant lui, autant en profiter ! Le petit corbeau s'était précipité sur le jeune homme, pour se réfugier sur l'épaule droite de ce dernier, se rapprochant de sa tête.
by NYXBANANA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A la poursuite du voleur de chaussettes [LIBRE]   Jeu 18 Fév - 11:06




A la poursuite du voleur de chaussettes


Il avait le souffle court, les nerfs à vif et la tension à son maximum mais ne lâcherait pas l'affaire pour autant ! Ce foutu greffier allait lui rendre ses affaires, il s'en était fait la promesse. Hors de question qu'une nouvelle chaussette se retrouve sans son âme sœur pour une raison aussi grotesque. Il en perdait déjà suffisamment sans ça.

Alors qu'il commençait à se décourager, un volatile au plumage cendré fondit sur lui, ses yeux d'ordinaires vifs noyés par la panique (c'est le genre de détails insignifiants que Psymon remarque presque immédiatement.). A sa suite, le fil rouge de cette histoire, toutes griffes dehors et salivant à l'idée de déjeuner de la volaille. Si Psymon fut soulagé de voir son animal de compagnie accourir dans sa direction, il le fut moins lorsqu'il comprit que, petit un : il avait lâché sa chaussette, petit deux : il poursuivait le corbeau et petit trois : ce dernier lui fonçait littéralement dessus !

Le reste de la scène se passa très vite. L'oiseau agrippa sauvagement à l'épaule de notre héros, le frappant d'une de ces ailes au passage, le chat passa en mode boulet de canon et sauta sur le perchoir du pauvre volatile, probablement persuadé qu'il sauterait assez haut pour le chopper au vol et Psymon, dixit le perchoir, se prit l'animal -le boulet de canon- en plein dans l'estomac.

Le Durendall tituba sous la violence du choc (précisons que c'est un chat à l'ossature lourde, pour ne pas laisser entendre qu'il est obèse) mais eut tout de même le réflexe d'enserrer le félin entre ses bras. Le monstre blanc pesta, grogna et griffa avant de se résoudre, ses yeux verts plantés -à défaut des crocs- sur ce piaf de malheur qui semblait le narguer.


« J'te tiens ! »

Au moins, il avait le chat. Un corbeau sur son épaule, une chaussette qui se balade quelque part dans les sous-sols mais, il avait le chat. Son regard se posa sur l'oiseau et, bien qu'il n'espérât aucune réponse de sa part, il demanda.

« Mais qu'est-ce que tu fais ici, toi ? »

Comment un corbeau avait pu se retrouver dans les sous-sols de Poudlard ? Était-ce l'animal de compagnie d'un autre élève ? Ou peut-être était-il condamné à servir de réactifs dans la salle des potions... Oui. Ça devait être ça, il allait être tué pour son bec mais avait réussi à s'échapper, ce qui explique sa présence dans les sous-sols. Psymon se rappela qu'un nouveau professeur avait été désigné comme professeur de potions. Lui ramener ses ingrédients serait une occasion en or de se présenter à lui et de faire bonne impression, c'était certain. Mais pour ça, il allait devoir se lancer dans une autre course-poursuite...
by NYXBANANA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A la poursuite du voleur de chaussettes [LIBRE]   Jeu 18 Fév - 21:07




A la poursuite du voleur de chaussettes

Le professeur métamorphosé en corbeau était sauvé, enfin c'était ce qu'il se disait, percher sur l'épaule d'un élève qui le regardait étrangement. Le volatile regardait de haut le pauvre chat qui essayait de sortir de l'étreinte du jeune homme. Claus se dandina sur place, prêt pour s'envoler, avant de s'arrêter avec une nouvelle idée derrière la tête. Il se gratta le dessous de son aile droite puis avait répondu à la demande de l'élève avec son fameux accent Allemand.

"Oh rien, je me balade ici et là, pourchasser par le vilain matou qui veut me manger. À part cela tout baigne ! Et vous jeune homme ? j'imagine que c'est votre chat ?"

Le petit corbeau avait sauté sur la tête de l'élève pour éviter la patte du félin. Il avait du mal à tenir debout là où il était perché puisqu'il évitait à tout prix de planter ses griffes. Il manquerait plus que cela. Ensuite voyant qu'il avait vraiment besoin d'un café pour commencer la journée, il s'envola pour atterrir par terre un peu plus loin. Le corbeau avait alors fait place à un homme qui foudroyait le chat du regard.

"À l'avenir, évité de le laisser courir partout de la sorte. Suivez-moi, il me semble qu'il a laissé une chaussette dans mon bureau, surement la vôtre ?"

Bon ce n'était pas vraiment un reproche ou une menace puisque c'était accompagné d'un sourire amusant. Le professeur c'était retourner puis avait fait marche arrière en priant pour que personne ne soit rentré dans son bureau au mur vert pomme. Il c'était mis à la même hauteur que l'élève pour faire la discussion pendant le trajet qui n'était pas bien long.

"Je ne vais pas vous enlever de point pour avoir couru dans les couloirs et pour avoir laissé votre chat faire le bordel....Merci de m'avoir permis de prendre refuge sur votre épaule, ainsi que désoler pour les coups intentionnels que je vous ai donnés.....Il me faut vraiment du café, je n'ai presque pas dormi..."

Enfin arriver, il pénétra dans son bureau, son regard avait été attirer par un bocal au sol, il le ramassa pour le reposer sur une étagère. Le professeur de potions fonça sur son bureau pour essayer de ranger la pagaille qui y était présente. Chose qui n'était pas la faute du chat, mais bien celui de Claus.

"Elle doit être quelque part dans la pièce, je sais plus où....."

Il s'était ensuite arrêté puis avait rigolé avant de tendre la main à son élève.

"Je me suis pas présenté... Euh, je suis Claus Cain... Le nouveau professeur de potions..."

Il s'apprêtait à retourner vers son bureau avant de se reprendre.

"Pour information, les corbeaux sont des animaux de compagnie et non des ingrédients de potion. Et vous ne verrez aucun animal vivant comme ingrédient ici, ils sont déjà mort des jours avant, ce n'est pas moi qui leur arrache la vie. On prend les parties des animaux, du genre les cornes ou ben les foies quand ils sont mort. Sauf avec les licornes, les cornes sont prélevées sur l'animal en vie, mais avec un sortilège, la bête ne ressent rien du tout et cela repousse... C'est moins barbare de cette façon...euh, vous êtes en quelle année ?"

Le professeur s'était ensuite retourné dans ses papiers, bien que ses yeux soient plus concentrés sur le jeune homme.
by NYXBANANA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A la poursuite du voleur de chaussettes [LIBRE]   Ven 19 Fév - 19:02




A la poursuite du voleur de chaussettes

Face à lui, un choix épineux se présentait : devait-il prendre le risque de lâcher Po et de devoir lui courir une nouvelle fois après pour attraper le corbeau ou devait-il d'abord terminer ce qu'il avait commencé avant de se lancer dans une autre quête ? Il réfléchissait tellement à ce dilemme que sa réaction lorsqu'il entendit l'animal se fit attendre quelques secondes. Quelques secondes, trois fois rien, avant de réaliser, de sursauter en poussant un petit cri et d'avoir le réflexe de vouloir le chasser de son épaule (réflexe que son chat partagea, comme quoi un lien fort existe tout de même entre eux...)

L'oiseau, observateur et malin, avait évité cette attaque combinée en sautant sur la tête de Psymon, qui se retrouvait désormais en bien piteuse posture. D'un côté, son chat essayait de saisir le volatile à distance en plantant ses griffes aussi loin que possible (soit sur le torse du brun) et de l'autre, un oiseau piétinait sa tête et lui emmêlait les cheveux. Manquerait plus qu'il se soulage sur son crâne pour que le tableau soit complet.

Heureusement, avant qu'un tel événement ne soit envisageable, la boule de plumes reprit son envol et se transforma en un homme, tout ce qu'il y a de plus humain. Adieu griffes, plumes et bec. Bonjour cheveux fins et nez aquilin.

« Je... Euh... » fut tout ce qu'il put répondre, impressionné par la classe qui se dégageait de cet homme à cet instant. Son étreinte sur le chat se resserra quand il le sentit se débattre. Le pauvre ne devait rien comprendre à la situation.
Il sentit surtout la honte l'envahir quand il apprit que sa chaussette était probablement perdue dans la salle des potions, peut-être même au fond d'un chaudron. Il fusilla Po du regard et ce dernier dut comprendre qu'il avait mal agi puisqu'il se recroquevilla sur lui-même. Et dire qu'il avait failli croquer son nouveau professeur...

« Je suis vraiment désolé, d'habitude il n'est pas comme ça... »

Mensonge. Énorme mensonge. Mais il y avait peu de risques qu'un professeur tout juste arrivé connaisse déjà le matou, ou même le maître. Psymon suivit donc son professeur en essayant de reprendre son calme. Il n'y avait pas de quoi paniquer. Son chat avait juste failli manger son prof' et ce dernier lui avait juste piétiné le crâne. Pour une chaussette. Tout simplement.

« Mon chat a failli vous manger, alors... disons qu'on est quitte. » osa-t-il en espérant que son interlocuteur le prenne avec humour.

Les deux hommes rentrèrent dans le bureau, ravagé. Des feuilles étaient éparpillées sur les tables, des bibelots renversés, déplacés. Quel désordre ! Retrouver sa chaussette dans une telle pagaille sera surement aussi compliqué que de chasser une souris dans la salle-sur-demande ! L'élève grimaça.

« La vache ! Il n'y est pas allé de main morte ! »

Il ne pouvait évidemment pas savoir que le chat n'était pas tant responsable du bazar de la pièce. L'homme revint et se présenta comme le nouveau professeur de potions, Claus Cain. Notre héros lui répondit en lui serrant maladroitement la main, gêné par le chat qui avait recommencé à se débattre en sentant sa prison s'affaiblir.

«  Psymon Durendall. »

Mr. Cain lui parla alors un peu de ses futurs cours et des ingrédients qu'il allait utiliser, de la façon dont il les recevait... C'était très instructif mais Psymon eut du mal à rester concentré, incapable de s'empêcher d'examiner les lieux à la recherche de sa précieuse chaussette. Où avait-elle pu bien atterrir ?

«  Hm... Je suis en cinquième année, dans la Maison Serpentard, monsieur. »

C'est vrai que sa tenue était incomplète et que, sans sa robe aux couleurs de sa maison, le doute aurait été permis. Mais en même temps, qui d'autre qu'un Serpentard trainerait dans les sous-sols de bon matin ? Hormis un prof de potions un peu bordélique et un chat un peu surexcité...
by NYXBANANA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la poursuite du voleur de chaussettes [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la poursuite du voleur de chaussettes [LIBRE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le québec libre!!!
» voleur de dragon & appartement de Daenerys
» Les chaussettes de l'archiduchesse...
» Les RPG en libre téléchargement
» REALISATION CHAUSSETTES PART 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelius Charm :: Dragées Surprises ! :: Archives :: RPs-
Sauter vers: